6 règles à respecter pour une migration de site web réussie

Vous avez décidé de refondre votre site web ? Excellente idée !
Vous devrez donc effectuer la migration de votre ancien site web au nouveau. Pour que cette migration se passe bien, suivez nos conseils…

Organiser la migration de son site

Tout d’abord, sachez que préparer la migration d’un site web prend du temps. Prévoyez donc au moins 2 mois pour avoir le temps de tout faire.

1. Bien connaître la structure de son site

Commencez par lister les URL de votre site dans un arbre hiérarchique afin de comprendre comment il fonctionne. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les logiciels Xenu ou Screaming Frog. Cette étape est indispensable pour la mise en place de redirections 301. Vous pourra alors établir un plan de migration qui fera le lien entre les anciennes et les nouvelles pages.
Attention de ne pas supprimer des pages avec un fort trafic SEO. Vous pouvez les garder, les réécrire ou les intégrer ailleurs.

2. Revoir son champ sémantique SEO

Si vous refondez votre site, vous aller probablement créer de nouvelles rubriques/pages. Vous allez donc devoir revoir votre SEO. Vous pouvez alors profiter de cette refonte pour vous positionner sur des problématiques qui vous manquaient jusqu’alors.
Cela vous permettra d’ailleurs de maintenir votre position sur les moteurs de recherche malgré les redirections 301 qui vous feront tout de même baisser légèrement dans le classement.

3. Ne pas tout changer

Soyez vigilants sur les modifications de contenus, de balises Titre… Si vous changez trop d’éléments de votre site à la fois, Google et vos visiteurs seront perdus et ne reconnaîtront pas votre site. Pensez-y comme à un centre commercial. Lorsque trop de rayons sont modifiés, vous passez beaucoup de temps à chercher ce que vous voulez. C’est la même chose sur Internet. Soyez donc attentif à ce point.

4. Actualiser le plan du site

Google se base sur votre sitemap pour effectuer le référencement de votre site. Il est donc essentiel de supprimer l’ancien et de le remplacer par le nouveau. Ne sous-estimez jamais l’importance du plan du site, il est extrêmement important pour votre référencement et est pourtant souvent négligé, voir oublié.

5. Vérifier les redirections une fois le site en ligne

Une fois que le site est en ligne, vérifiez immédiatement si les différentes redirections fonctionnent correctement. Si ce n’est pas le cas, vous devez réagir très rapidement ou vous perdrez votre positionnement. Assurez-vous également que la plupart des anciennes URL redirigent vers la nouvelle URL correspondante et non vers la page d’accueil. En effet, les moteurs de recherche (et les internautes) n’apprécient pas que trop d’URL redirigent vers la même page.

6. Effectuer un suivi régulier

La migration de votre site s’est bien passée ? Tant mieux ! Cependant, il ne faut pas oublier de réaliser des rapports réguliers afin de surveiller l’évolution de votre référencement et de votre trafic. En effet, il convient de vérifier combien de nouvelles pages sont référencées sur Google, votre positionnement sur les anciens et les nouveaux mots clés. Ce suivi est nécessaire afin de réaliser des optimisations en temps réel.

Si vous suivez toutes ces règles, votre migration se déroulera sans trop d’accrocs et vous permettra de conserver une grande partie de votre SEO et même d’améliorer votre positionnement.

Vous avez préparé votre migration et cherchez une agence pour la refonte de votre site web ? Contactez-nous, nous serions ravis de vous accompagner !

©TOUS DROITS RÉSERVÉS - NGA - 2017
Besoin d'un conseil ?